fbpx

Le marketing d’influence est devenu primordial dans la stratégie des marques. Presque tout le monde sait aujourd’hui que la dynamique marque-consommateur, a subi un retournement de tendance ces dernières années. Les consommateurs contrôle la notoriété de la marque. En d’autres termes sur les médias traditionnels, le public est volontairement par une nouvelle génération d’influenceurs avec laquelle ils sont plus susceptibles de croire et d’être en résonance. Ou comme Scott Cook, PDG d’Intuit, a déclaré à plusieurs reprises: «Une marque n’est plus ce que nous disons au consommateur, c’est ce que les consommateurs se disent».

La logique du marketing d’influence

Sans surprise, les marques veulent plus travailler leurs influences: Le bouche à oreille est plus important que jamais. Une grande majorité des consommateurs utilisent maintenant au moins un canal social (et une majorité utilise deux canaux sociaux ou plus). Les consommateurs sont plus susceptibles de suivre les opinions et les décisions des autres sur les médias sociaux. Ils sont influencés (consciemment ou non) par le contenu qu’ils consomment sur les réseaux sociaux. Du point de vue de la marque, le marketing d’influence promet de produire beaucoup plus de chiffre d’affaires. Ces entreprises peuvent concentrer leurs énergies et ressources sur une cible beaucoup plus restreint d’influenceurs. Ces derniers ont gagné la confiance d’un grand nombre de consommateurs. Plus précisément, le marketing d’influence permet aux marques de capitaliser sur: – Les consommateurs se focalisent autour des intérêts et des influenceurs qui leur importent le plus. – Les Influenceurs facilitant ce processus en créant des consommateurs passionnés, informés et, dans certains cas, centrés sur la marque. Les influenceurs et leurs abonnés génèrent de grands volumes de données qui peuvent être utilisés pour mieux les comprendre et les engager. Ces données peuvent être utilisées pour identifier et influencer les influenceurs pertinents pour la marque.

Tous les influenceurs ne sont pas égaux

Compte tenu de son attrait évident, la plupart des entreprises pratiquent aujourd’hui une forme de marketing d’influence.  

Pourtant, beaucoup trop continuent de suivre une approche de taille unique qui accorde une attention disproportionnée à la taille de l’influenceur plutôt qu’à sa qualité.

Par exemple, la mesure dans laquelle le public est réellement engagé ou la pertinence de l’influenceur une marque spécifique. Avoir beaucoup de followers sur Twitter ou une base de lecteurs sur un blogs ne rend pas intrinsèquement une personne influente. 

La véritable influence motive l’action, pas seulement la sensibilisation, et très peu des pseudos-célébrités en ligne ont assez de jus pour mener l’action en masse.

Au lieu de cela, ces consommateurs se tournent vers une classe d’influenceurs plus passionnée et crédible. Comme Michelle Phan, qui a transmis sa passion pour le maquillage sur YouTube à près de huit millions de followers.

Arvin Lal, PDG de SHREDZ a utilisé Instagram pour transporter son entreprise de fitness au départ dans le sous-sol de ses parents. Maintenant son entreprise vaut plusieurs millions de dollars.  

Un sondage de Technorati Media a révélé que la majorité des consommateurs croient que «plus la communauté est petite, plus grande est l’influence».

Si les marketers ne peuvent pas uniquement faire confiance aux métriques sur la popularité des influenceurs. Et s’attendre à ce que ces campagnes produisent les résultats qu’ils recherchent.

Quelles sont les meilleures pratiques pour identifier, surveiller et engager les influenceurs appropriés et, par extension, atteindre leurs abonnés ?

Pour commencer, nous croyons qu’il est essentiel de regarder au-delà des simples mots-clés. Observer les métriques sociales et examiner les métadonnées qui définissent ces influenceurs, leurs relations et leurs réseaux. Les humains sont des créatures dynamiques, évoluant constamment, apprenant, grandissant et changeant. Le marketing d’influence cherche à saisir et exploiter les subtilités informationnelles qui expliqueront mieux les influenceurs, leurs adeptes et les relations entre eux. Il existe plusieurs plateformes pour sélectionner les influenceurs B2B et B2C pat exemple la plateforme Influence4you.

La complexité croissante du marketing d’influence

Quiconque est familier avec la technologie numérique sait que des plates-formes sophistiquées et un traitement algorithmique sont nécessaires. Pour capturer, combiner et exploiter de grands volumes pour une intelligence marketing exploitable. Le marketing d’influence n’est pas différent. Alors que les influenceurs et leurs adeptes continuent d’adopter de nouvelles formes d’engagement social en pleine évolution. Les marques auront nécessairement besoin de plates-formes d’intelligence sociale. De plus en plus dynamiques pour identifier, surveiller, mesurer et impliquer ces influenceurs.

Fini les premiers temps du marketing d’influence, où la portée seule pouvait suffire. Au fur et à mesure que les consommateurs, en particulier les Millennials socialement avertis, deviennent plus exigeants. Les marques doivent plonger plus profondément et incorporer des métadonnées dans leurs équations. Ces métadonnées ajoutent les nuances psychologiques et contextuelles qui, ensemble, offrent un portrait beaucoup plus précis et complet des influenceurs et de leurs adeptes.

Au lieu d’utiliser uniquement des mots-clés ou des statistiques sociales. Les marques sont capables de déchiffrer pourquoi et comment les influenceurs influencent la réponse et l’action et répondent à des questions telles que: Pourquoi un influenceur est-il plus crédible qu’un autre? Que dit l’influenceur et comment le dit-il? Quels canaux sont les plus efficaces et quand? Quelle est la forme et le format du message? Combien de temps un message ou un message particulier a-t-il des jambes?

 

Conclusion

Alors que le paysage des médias sociaux continue d’évoluer, et avec lui les pratiques et les habitudes des influenceurs et de leurs publics. Il sera plus important que jamais pour les entreprises de plonger plus profondément dans les métadonnées qui orientent et façonnent ces relations. Comment?

Grâce à des outils analytiques sophistiqués qui non seulement peuvent gérer les grands volumes de données et les variétés en question. Mais peuvent même identifier l’influence où les marques ne pouvaient pas avoir regardé. En fin de compte, ces métadonnées correspondent à cinq attributs d’influenceurs distincts que chaque marque doit considérer. Si elle veut réussir dans le marketing d’influence.

Marketing d'influence
Partagez
Partagez
Tweetez
0 Partages

Recevez votre guide

Appliquez les 15 leviers d'acquisition et Augmentez rapidement le nombre de prospects grâce à Linkedin.